Vous cherchez un mode de garde?

L'AFJ Rhône-Sud vous propose

  • Une prestation pour les familles habitant ou travaillant sur les communes de Bernex, Confignon, Onex et Lancy
  • Un accueil d’enfants de 2 mois à 4 ans (préscolaires), exceptionnellement jusqu’à 12 ans (parascolaires)
  • Des possibilités d’accueil étendues, soit du lundi au vendredi de 7h00 à 18h30, au maximum 50 heures par semaine
  • Un accompagnement personnalisé de votre demande d’accueil
  • Une collaboration active avec les familles
  • Un suivi du développement de votre enfant
  • Un cadre d’accueil familial où les spécificités sont prises en compte
  • Un accueil collectif hebdomadaire favorisant la socialisation précoce
  • Des solutions de remplacements, dans la mesure du possible
  • Une tarification établie en fonction du revenu familial
  • Une facturation mensuelle à montant fixe

Inscriptions

Inscriptions

Pour vous inscrire sur la liste d’attente, merci de remplir le formulaire en ligne ci-dessous.

 

Pour tout renseignement complémentaire contactez-nous au
022 870 10 80 ou à travers le formulaire de contact

 

Témoignages

Questions fréquentes

Qu'est-ce qu'une accueillante familiale

Une accueillante familiale de jour (AFJ) est une personne au bénéfice d’une autorisation officielle, délivrée par le Service d’autorisation et de surveillance de l’accueil de jour (SASAJ), qui lui permet d’accueillir à son domicile des enfants en conformité avec la loi J629.01

En plus de sa formation initiale, elle participe chaque année à des formations thématiques en lien avec sa fonction et renouvelle tous les deux ans sa formation de premiers secours spécifiques pour les enfants.

Quel est son rôle

  • Accueillir à son domicile plusieurs enfants de la naissance à 12 ans en fonction de l’autorisation d’accueil accordée par le SASAJ;
  • Offrir un encadrement familial personnalisé et sécurisé;
  • Se rendre aux accueils collectifs hebdomadaires organisés par la structure;
  • Sensibiliser les enfants à la découverte d’activités adaptées à leur âge, encourager ceux-ci à utiliser leurs propres ressources, et favoriser leur imaginaire;
  • Proposer des sorties journalières, permettant la découverte d’espaces extérieurs divers;
  • Préparer une alimentation variée et équilibrée favorisant l’apprentissage du goût et appropriée à chaque enfant;
  • Respecter les stades et rythmes du développement de l’enfant;
  • Établir une relation de confiance avec les parents;
  • Actualiser et développer ses compétences, notamment au travers de formations continues.

Quel est le rôle de la structure de coordination

  • Créer des dispositions permettant l’activité d’accueil familial de jour ;
  • Mettre en contact les accueillantes familiales et les parents et assurer le suivi des accueils ;
  • Facturer les pensions aux parents et salarier les accueillantes familiales ;
  • Veiller au bien-être global des enfants accueillis ;
  • Conseiller et soutenir les parents ;
  • Assurer la formation continue et le suivi pédagogique des accueillantes familiales ;
  • Sensibiliser la population et les autorités au travail accompli par les accueillantes familiales ;
  • Promouvoir et porter des valeurs telles que l’inclusion, la prévention et la non-discrimination ;
  • Collaborer avec le réseau lié à l’enfance.

Quel est le rôle des parents

Avant le début de la garde:

  • Remplir et envoyer les documents nécessaires
  • Confirmer la demande tous les trois mois
  • Informer la structure en cas de renoncement, de modification d’horaires ou de changement de situation familiale (par courriel ou téléphone)

Après le début de la garde:

  • Collaborer avec la structure et avec l’accueillante familiale
  • Communiquer toutes informations nécessaires au bon déroulement de l’accueil de l’enfant à l’accueillante
  • Informer la structure de tout changement de situation familiale ou financière
  • Lire la documentation reçue mensuellement et rendre les documents demandés dans les délais

A quel moment faut-il s'inscrire ?

Au plus tôt.

Chaque accueillante familiale n’est autorisée à accueillir qu’un seul enfant de moins de 18 mois (sauf dérogation pour les regroupements familiaux). Ce qui veut dire que nous travaillons sur liste d’attente. Cependant, nous accueillons de nouveaux enfants tout au long de l’année. Parfois des places se libèrent suite à un déménagement ou l’engagement d’une nouvelle accueillante familiale ayant fini la première phase de formation initiale.

Afin de répondre au plus grand nombre de familles en recherche d’une garde, nous proposons parfois des duos d’accueillantes familiales. Votre enfant peut ainsi profiter de deux lieux d’accueil durant sa semaine. Et lors de l’absence de l’une de ses accueillantes, le remplacement est effectué en priorité chez la deuxième qu’il côtoie déjà régulièrement si elle a des disponibilités ou une dérogation de son autorisation.

Si une place se libère et que vous êtes en tête de liste d’attente, nous vous proposerons de procéder à une réservation (2 mois maximum) durant laquelle les heures d’accueil conventionnées seront facturées à 50%. Votre enfant pourra alors commencer une adaptation en douceur.

En cas de refus d’une place correspondant exactement à la demande, l’inscription est annulée et l’enfant retiré de la liste d’attente.

Qu'est-ce que la période d'adaptation, comment est-ce que ça se passe ?

Ce que l’on appelle communément « l’adaptation » correspond aux premiers moments de garde organisés entre votre famille et l’accueillante familiale. Elle sert avant tout à créer des liens entre l’accueillante familiale, les enfants et les parents, afin d’établir une relation de confiance entre tous. Elle permettra également de faire mieux connaissance, de se familiariser avec les habitudes de chacun et de régler les derniers détails de l’accueil.

Pour ce faire, l’accueillante et la famille organisent un planning progressif pour les premiers jours de garde. Par exemple :

Jour 1 : une heure de présence chez l’accueillante avec un des parents présents tout du long
Jour 2 : un temps de présence avec le parent puis un petit moment sans
Jour 3 : 2 heures de présence sans parents
Jour 4 : une demi-journée, avec une prise de goûter ou un moment de sieste
Ainsi de suite.
Une adaptation de deux semaines est à envisager, mais celle-ci se module selon les besoins de l’enfant et sa capacité à se séparer de son parent. La séparation d’un bébé s’appréhende différemment de celle d’un enfant un peu plus grand. Une discussion avec les parents, l’accueillante familiale et la coordinatrice permettra d’ajuster au mieux le planning d’adaptation.

 

Ce temps d’adaptation est important pour tous :

Pour l’enfant, qui doit s’habituer peu à peu à son nouvel environnement quotidien: nouveaux bruits, nouvelles odeurs, nouvelles personnes. Mais aussi une nouvelle façon d’être porté.e, câliné.e, autant de changements qu’il faut lui laisser le temps d’appréhender.

Pour l’accueillante qui doit faire connaissance avec ce nouvel enfant, échanger sur ses habitudes avec ses parents, prendre le temps d’observer la façon d’être et la manière avec à laquelle il.elle s’habitue à tous ces changements.

Et pour les parents qui ont aussi besoin de cette période pour pouvoir vivre la séparation petit à petit et pour appréhender le fait de confier leur enfant à une accueillante familiale qu’ils connaissent peu.

Qu'est-ce que les accueils collectifs ?

10 matinées d’accueils collectifs hebdomadaires réparties sur les 4 communes permettent selon les horaires à chaque enfant d’être intégré.

L’accueil collectif est un moment privilégié de socialisation proposé aux enfants, avec l’accompagnement actif des animatrices et des accueillantes. Un temps de jeu libre, une ronde, un moment de réunion ainsi que des activités motrices, cognitives et créatives sont proposées de manière ritualisée. Un goûter équilibré est également partagé par le groupe.
Des sorties en forêt mensuelles permettent une sensibilisation et un éveil à la nature.
Grâce aux activités proposées ainsi qu’à la stabilité du groupe, l’enfant peut renforcer ses liens avec ses pairs et les adultes présents.

Est-ce que mon accueillante peut aller chercher ou amener mon enfant à la crèche ou à l'école ?

Dans la mesure du possible, oui. Une des forces de l’AFJ est la possibilité de personnaliser et d’adapter chaque accueil. Présentez-nous votre projet et nous ferons de notre mieux pour y répondre.

Est-ce que les parents doivent fournir de la nourriture, du matériel ?

Les parents fournissent le matériel de soins (couches, crème etc.) ainsi que des habits de rechange.
L’accueillante familiale prépare les repas, toutefois toute nourriture spécifique est à fournir (lait en poudre, aliments en lien avec une allergie ou un régime spécifique de l’enfant).

Que faire si mon accueillante familiale est malade, accidentée ou en vacances ?

L’AFJ propose un système de remplacement pour les parents qui le souhaitent, lorsque l’accueillante familiale est en vacances, hors des trois semaines de fermeture annuelle.
Lors d’absences imprévues (maladie/accident), l’AFJ mettra tout en œuvre pour proposer une solution de dépannage dans les 48 heures, mais ne peut la garantir.

Puis-je changer mon enfant d'institution en cours d'année?

Non, en cours d’année il n’est pas possible de changer d’institution. Une demande de transfert pour la future rentrée scolaire est possible.

Il est entendu par institution les crèches, les garderies et l’accueil familial de jour situés sur les 4 communes.

Nalia tania arbres